Menu

Leonora Baumann & Etienne Maury

Leonora Baumann & Etienne Maury
Kotya Libaya : le bois congolais, à quel prix ?

 

Les forêts de la République démocratique du Congo semblent impénétrables, immuables, infinies. Pourtant, dans un pays où l’instabilité est chronique, l’agriculture sur brûlis, la consommation de bois de chauffe et l’exploitation industrielle menacent cette ressource.
Une exposition photo et vidéo, chronique d’actes quotidiens qui, faute d’alternatives, mettent en péril le second puits de carbone mondial.
 
Avec le soutien de :
Prix Mentor, Freelens, la SCAM, CFPJ-Médias, studio Hans Lucas, Gatien Mabounga.

 

Introduction de l’exposition par une œuvre éphémère réalisée par Gatien Mabounga.
La peinture est venue à moi par le dessin, je peins ce que je vois, ce que j’entends et ce que je lis. J’aime l’exagération et l’ambiguïté ; le corps est ma source d’inspiration, j’aime mettre l’humain à nu, j’aime contempler les choses qui bougent.

 

Projection & débat – Samedi 24 juin
Une conférence est prévue (lors du week-end d’inauguration) pour présenter les oœuvres de Léonora Baumann et projeter le court-Métrage d’Etienne Maury à 18h30 dans les locaux de Ciclic – partenaire du projet.
 
Lieu : Petit Manège Rochambeau 14h30 > 18h30 · fermé le mardi
© Leonora Baumann, série Kotya Libaya
Un pousseur avec des barges chargées de grumes et de passagers. Il n’est pas rare que les populations locales utilisent les barges et radeaux de grumes pour voyager et faire du commerce. Le fleuve Congo est le principal moyen d’acheminement du bois produit en RDC vers le port de Kinkole, plus grand point de vente du pays. Certaines grumes parcourent plus de 1200 km le long du fleuve, seul axe praticable traversant le pays. Kinkole, province de Kinshasa, RD-Congo, juin 2016.

 

leonora-baumann.com

hanslucas.com