lauréat 2017 – Prix Mark Grosset, catégorie photographique plasticienne

GrisArt, Barcelone, Espagne

du 22 juin au 02 sept.

manège
rochambeau

de 14h30 à 18h30
fermé le mardi

Right Behind You
_

Right behind you peut être considéré comme une suite de Moloch, à la fois en termes temporels, car je l’ai produit juste après, mais aussi d’un point de vue conceptuel et esthétique. À nouveau, la visualisation de l’image onirique est le nœud central. Néanmoins, ce qui le distingue profondément du premier projet, c’est qu’il n’y a pas de mise en scène du tout. En fait, c’est une sorte de documentaire sur la vie nocturne de Tokyo, qui se concentre principalement sur le quartier rouge de Kabukicho et sur la petite région de Golden Gai, autour de Shinjuku.

Ce travail a été développé grâce aux conseils d’Antoine D’Agata, qui est probablement l’une des figures déterminantes, qui m’a conduit à la photographie.

Le manque de temps a été fondamental pour le processus. La privation de sommeil, du au fait que j’étais en train d’éditer pendant la journée et de tourner la nuit, a eu un fort impact sur le travail. J’ai utilisé à la fois cet état physique et mental, avec la suggestion de me trouver dans un endroit inconnu, la nuit, et à travers ces sentiments, je me suis lié aux gens que j’ai rencontrés et à l’environnement.

Une autre source d’inspiration a été la musique produite par David Lynch pour son installation à la Fondation Cartier (2007) L’air est en feu : Soundscapes. Right Behind You, plus que Moloch, donne une idée du récit visuel et il est profondément lié au cinéma et au souhait d’appliquer des suggestions de l’image en mouvement à la photographie. La nuit est un autre thème central. Spécialement dans une ville comme Tokyo, où pendant la journée, tout le monde est complètement absorbé par la routine de travail, la nuit semble être le seul moment dédié à la vie, à l’interaction qui passe par la rencontre et la vraie expérience de la ville. Ce travail pourrait être considéré comme un retour à l’idée du documentaire, mais selon mes propres termes.