PAYRAM

du 15 juin au 01 sept.

Chapelle Saint-Jacques

de 14h30 à 18h30
fermé le mardi

SYRIE : métal, savon, pierre
_

Je suis iranien, photographe, tireur, exilé. En 1983, j’ai du quitter l’Iran. 20 ans plus tard, j’ai été abasourdi de retrouver en Syrie l’image que je me faisais de l’Iran de mes grands-parents. C’était comme entrer dans un rêve d’enfant fiévreux, un brouillard qui se dissipe, un rêve qui prend chair sur les traces d’un paradis perdu. Le Polaroid 55 et l’épreuve – instantanée, unique et fragile – qu’il laisse m’ont permis de travailler des journées entières aux côtés des artisans syriens sans parler leur langue.